Comment déployer le plan ABC en EHPAD

Comme la prévention des escarres, la prévention des troubles de la déglutition et de leurs conséquences est une action à la fois collective d’organisation de service et individuelle de soins auprès du patient. La formation continue des personnels au sein de l’institution même où ils exercent est la réponse à ce besoin de prévention sur ces deux plans : individuel et collectif.

 

Etape 1 : l’évaluation des pratiques professionnelles

Objectif : décider des améliorations spécifiques à apporter dans l’EHPAD

 

Principe : appuyé sur un audit, c’est le premier temps de formation selon les recommandations de l’Agence du Développement Personnel Continu (DPC). Il permet de lister et d’analyser les moyens matériels, personnels et organisationnels mobilisés au sein de l’établissement pour prévenir les troubles de la déglutition et leurs complications. Ses conclusions permettent d’ajuster les formations continues nécessaires en s’appuyant sur le référentiel actualisé (publications scientifiques, recommandations HAS).

 

L’évaluation s’appuie sur l’analyse du parcours de soins du résident à risque de complications des troubles de la déglutition. Le formateur observe les soins et les actions d’organisation de la prévention qui les complètent. 10 actions sont observées et évaluées au travers de 24 critères. Ces critères sont relevés dans l’institution à partir d’observations directes, de lecture de dossiers médicaux, d’interviews et de questionnaires des personnels soignants et des cadres. Lors de la rédaction du rapport d’audit, chaque critère est décrit et analysé, des propositions d’améliorations sont faites.

 

Déploiement : il se fait avec le directeur de l’institution, le cadre de santé, le médecin coordonnateur et toute autre personnel nécessaire.

Prérequis : il ne nécessite pas d’action préalable

Durée : une demi-journée

 

Etape 2 : La formation “Dépistage, Autonomie et Cuisine stimulante”

Objectif : structurer le plan ABC de prévention des troubles de la déglutition

 

Principe : chaque membre du personnel soignant est impliqué dans le dépistage des résidents exposés aux risques de complications. Une démarche collective doit se mettre en place en institution, organisée autour d’une cellule de veille sur le principe des comités de liaison en alimentation et nutrition (CLAN).

 

Cette cellule pluridisciplinaire bénéficie d'une formation en formation continue pour  :

  • Utiliser un outil de dépistage des résidents à risque de complications.

  • Tracer le parcours de soins des résidents à risque.

  • Favoriser l’autonomie du résident

  • Sensibiliser tout le personnel de l’institution au dépistage des troubles de la déglutition.

 

Objectifs pédagogiques :

Comprendre le scénario des troubles de la déglutition et les risques encourus

Construire un outil de dépistage des résidents à risque adapté à l’EHPAD

Favoriser l’autonomie à table

Partager le plaisir de manger

 

Compétences attendues en fin de formation :

  • Savoir dépister efficacement les résidents à risques de troubles de la déglutition

  • Mettre en oeuvre les actions de soins adaptées (texture alimentaire, hygiène bucco dentaire, autonomie, posture)

  • Savoir transmettre ce savoir aux autres soignants de l’EHPAD.

 

Déploiement : 3 demi-journées destinées à l’acquisition de compétences, à la mise en place de l’outil de dépistage spécifique à l’établissement et aux moyens de l’autonomie.

Prérequis :  réalisation préalable d’un audit par le formateur

Durée :  une journée et demi (10h30)

 

Public concerné : Représentants indispensables de chacune de ces professions : aide-soignante, infirmière, médecin, ASH. Il est utile que les professionnels rattachés à l’institution, tels que orthophoniste, diététicienne, ergothérapeute, kinésithérapeute, personnel administratif, cuisinier soient présents à certains moments clés de la formation.

 

Informations

Pour plus d'informations et de détails sur les programmes, contactez l'APPD.